Accueil du site > Agenda > Conférence histoire de l’art

Conférence histoire de l’art

Contenu de la page : Conférence histoire de l’art

Reprise des conférences proposées par Mme Muller de l’Association l’Art et la Manière

L’objectif principal poursuivi par L’ART et la manière est d’offrir au public de la Haute-Loire la possibilité de se familiariser avec le monde de l’art, trop souvent considéré dans le grand public comme réservé à une élite d’initiés.

L’association espère toucher un public plus vaste que celui qui fréquente habituellement les musées et cherche à inscrire son action dans la durée en organisant une structure pédagogique qui réponde aux attentes des différents publics. L’association espère faire du jeune public en âge scolaire une de ses priorités.

L’ART et la manière se veut une structure d’enseignement souple et largement ouverte à tous les publics.

PROGRAMME 2015 – 2016 DES CLES POUR L’HISTOIRE DE L’ART : l’Europe des Arts

Les mardis 29 septembre – 27 octobre – 24 novembre – 29 mars – 26 avril – 24 mai à 19h à la médiathèque

Abonnement à 6 Conférences : 45€ 9€ à l’unité. Entrée gratuite pour les collégiens et les lycéens

Ce cycle propose une initiation à l’histoire de l’art et à la lecture d’œuvres par l’étude approfondie de 6 chefs d’œuvre représentatifs d’une époque ou d’un style. Chaque séance, d’une heure et demie, est consacrée à l’étude d’une œuvre envisagée dans son contexte historique et culturel, en même temps que du point de vue plastique, et permet de mettre en lumière l’évolution des formes et des styles, du Moyen- Age à la période contemporaine. Cette année, l’accent sera mis, comme l’année précédente sur les grands courants artistiques qui ont contribué à forger l’identité culturelle européenne.


Mardi 29 septembre : L’Europe chrétienne et la diffusion du gothique : Le Retable de la Vierge de Veit Stoss à Sainte-Marie de Cracovie (v. 1490)

Le gothique international, qui gagne peu à peu toute l’Europe ; visant à montrer l’importance de la chrétienté et du christianisme. L’architecture est au service de la foi et de la religion. Remontée chronologique depuis le début du Moyen-Age jusqu’à la fin du Moyen-âge pour voir les ramifications et évolutions de l’architecture gothique, mais aussi sa transmission partout en Europe, jusqu’à la Pologne.


Mardi 27 octobre : A la Renaissance, l’antiquité revisitée : Palladio, La villa Barbaro (1550 – 1560)

Palladio : architecte majeur de la Renaissance italienne. Montrer le changement de la Renaissance sur le plan des arts, avec le retour des influences antiques et la revalorisation de l’Antiquité et de l’admiration pour cette période. Mise en exergue de la permanence des formes à travers leur diffusion, qui s’étend jusqu’au XXe siècle. L’oeuvre de Palladio est ici envisagée sous le prisme d’un exemple : la Villa Barbaro, un des chefs-d’œuvre de la Renaissance Italienne.


Mardi 24 novembre : Napoléon et les Arts : Le berceau du Roi de Rome (1811)

Montrer l’importance du mécénat pour l’art à l’époque (Napoléon et son rôle de mécène) mais aussi le lien intime entre art et pouvoir. Napoléon, sa grandeur et ses conquêtes sont exportés grâce à l’Oeuvre de Jacques-Louis David (abordé durant la conférence), peintre néo-classique français. Mise en évidence de l’action politique de l’art et plus précisément des arts décoratifs (Napoléon a été un grand mécène des arts décoratifs après la Révolution). Etude de l’iconographie dans l’art et du discours politique qu’elle sous-tend. Diffusion du modèle napoléonien en Europe grâce à l’art.


Mardi 29 mars : L’irruption de l’expressionnisme , Le Cri d’Edvard Munch (1893-1917)

Tableau majeur dans l’art européen, il marque la naissance de la modernité et de l’expressionnisme, et introduit un nouveau mode de création et d’expression pour l’artiste. Munch marque ici le début de l’expressionnisme et d’une forme d’art très nouveau et très contemporain. Munch : artiste norvégien (tour du côté du Nord de l’Europe).


Mardi 26 avril : Le dialogue orient occident et l’émergence de la Chine, l’art de Zao wou ki (1921-2013)

Zao Wou Ki est l’un des premiers artistes chinois à s’être tourné vers l’Occident (peintre abstrait). Il s’en inspire largement pour ses créations, et contribue à créer les premiers liens entre la Chine maoïste et le milieu de l’art européen. Il est en cela très novateur, car il réussit à se lier à l’Occident alors que Mao est au pouvoir, et mêle dans ses tableaux la tradition picturale et la calligraphie chinoises, et l’abstraction plus occidentale.


Mardi 24 mai : L’Art contemporain au risque de l’Histoire : Jean Michel Othoniel à Versailles (2015)

Artiste qui a notamment réalisé une sculpture au Puy en Velay, dans la cour de l’Hôtel-Dieu. Cette œuvre soulève la question de l’art moderne en confrontation avec les bâtiments patrimoniaux et historiques : peut-on intégrer l’art moderne à un cadre historique ? Sujet très actuel (renvoie aux oeuvres très controversées de Anish Kapoor à Versailles).

Adresses utiles

SDV - Services

Mairie

Télécharger la Vcard

Téléchargements

Programme Histoire de l’Art Saison 2015-2016
septembre 2015
PDF - 1 Mo
Télécharger