La maison de la Béate

Contenu de la page : La maison de la Béate

Au hameau de Lafayette, on peut encore voir une ancienne maison de la béate mais qui a été fortement transformée depuis les années 60.

Cette maison typique de la Haute-Loire était autrefois surmontée d’une cloche. C’est sous l’impulsion d’Anne-Marie Martel au Puy en Velay en 1670 que des jeunes filles étaient formées pour enseigner le catéchisme aux enfants. Celles-ci étaient ensuite envoyées dans les hameaux et hébergées dans ces maisons que l’on nommaient « assemblée ». En plus du catéchisme, elles enseignaient également la lecture, le calcul et apprenaient l’art de faire la dentelle aux villageoises.

En 1880, il y avait encore 900 béates presque exclusivement en Haute-Loire. Les lois de Jules Ferry en 1881 qui ôtaient aux béates le droit d’enseigner, marquèrent le déclin de cette institution.

Le mot béate vient de l’expression latine « benedicta a deo » qui veut dire bénie de Dieu.