Accueil > HOMMAGE DE LA MUNICIPALITE (...)

HOMMAGE DE LA MUNICIPALITE A MARCEL BRUYERE

Contenu de la page : HOMMAGE DE LA MUNICIPALITE A MARCEL BRUYERE

C’est avec stupeur et une immense tristesse que nous avons appris le décès de Marcel Bruyère à l’âge de 96 ans.

Marcel a commencé sa carrière à la commune de Saint Just Malmont en 1953 et devient secrétaire de mairie en 1972, succédant à Joannès Brouillat jusqu’à sa retraite en 1987. Il aura connu les locaux de l’ancienne mairie, théâtre aujourd’hui du chantier de la maison de santé.

Marcel Bruyère aura été un acteur incontournable de la mutation de notre commune qui est passée en quelques décennies d’une dynamique cité rubanière à une commune à la pointe de l’industrie. Il aura également été partie prenante dans le développement de quartiers entiers à Saint Just, le déploiement de nombreux réseaux et la construction de nombreuses routes. Il aura également travaillé sur des dossiers qui ont transformé le visage de Saint Just, comme la nouvelle mairie ou la construction du complexe sportif.

Lui qui avait exercé pendant les "Trente Glorieuses" avait conscience des changements radicaux qui s’étaient opérés au sein de sa fonction au fil des années et avait plaisir à en discuter avec son successeur Bruno Samuel. Il regrettait toutefois la simplicité des procédures administratives, la richesse des rapports humains d’autrefois, évoquant avec nostalgie la gratitude des habitants pour toutes les actions municipales mises en œuvre.

Nous nous souvenons de la mémoire parfaite de Marcel qui ne se trompait jamais sur les dates, les noms et même les surnoms de personnes qui avaient croisé son long chemin. Quel bonheur de discuter et d’échanger avec lui, au bout de quelques minutes sa vivacité d’esprit effaçait les années qui nous séparaient. Sa lucidité, sa fraicheur d’esprit, son intégrité ne rendaient que plus profonds et crédibles ses avis.

Nombreux sont les saint-justaires qu’il a aidés, conseillés, accompagnés, et qui sont orphelins aujourd’hui.

Nous garderons tous dans nos cœurs le précieux trésor du souvenir d’une amitié sincère, fidèle et loyale que nous avions tissée avec Marcel Bruyère.