Accueil du site > Cadre de vie > Contrats de rivière > Contrat de rivière Ondaine - (...)

Contrat de rivière Ondaine - Lizeron

Contenu de la page : Contrat de rivière Ondaine - Lizeron

Le Contrat de Rivière Ondaine a été signé le 20 juin 2003 après un agrément du dossier définitif le 12 février 2002.

Pour mémoire, l’agrément de sa candidature était intervenu le 7 juillet 1998 et le Comité de Rivière avait été constitué par arrêté le 9 juin 1999. Le représentant du Conseil Général de Haute-Loire au sein du Comité de Rivière est Michel Driot.

L’animation du contrat de rivière et la maîtrise d’ouvrage des travaux d’aménagement de rivière assurées à l’origine par le Syndicat Intercommunal de la Vallée de l’Ondaine (S.I.V.O.) ont été transférées à Saint-Etienne Métropole le 1er janvier 2005. Le S.I.V.O reste maître d’ouvrage des travaux d’assainissement du contrat sous sa compétence.

Le premier contrat de rivière Ondaine s’est achevé en 2010. Après un bilan de 7 années d’actions, les acteurs du bassin versant ont validé en 2009 la nécessité de lancer une nouvelle procédure de contrat de rivière afin de poursuivre les efforts déjà engagés. Le nouveau contrat de rivière en cours d’établissement s’étendra également sur le bassin du Lizeron. Ainsi, la deuxième génération de contrat de rivière (2014-2019) rebaptisé "Ondaine - Lizron" a été contractualisé le vendredi 3 octobre 2014.

La Communauté de Communes Loire Semène est concernée par la démarche pour trois communes uniquement (St Ferréol-d’Auroure, St-Just-Malmont, St-Didier-en-Velay) sur les 14 communes concernées par le Contrat de Rivière.

Le programme d’actions du Contrat de Rivière s’articule autour des objectifs suivants :

Volet A

“rendre une qualité des eaux compatible avec les fonctions et les usages des cours d’eau” :

  • limiter les pollutions d’origine domestique
  • limiter les pollutions d’origine agricole
  • limiter les pollutions d’origine industrielle

Volet B

“maîtriser, restaurer et valoriser les cours d’eau” :

  • restaurer le lit, les berges et la ripisylve à des fins écologiques, hydrauliques et paysagères
  • préserver les biens et les personnes contre les crues
  • valoriser le potentiel paysager et récréatif des cours d’eau
  • lutter contre la sévérité des étiages

Volet C

“mettre en place une gestion pérenne des cours d’eau” :

  • impliquer et associer les acteurs et usagers de la ressource
  • réaliser le suivi et l’entretien des cours d’eau
  • assurer le bon déroulement du Contrat de Rivière

Adresses utiles

SDV - Asso

Saint-Etienne Métropole

Télécharger la Vcard